Qui peut comprendre comment les rameurs pouvaient s'adapter à l'épreuve de la vogue ?
( Pour une réponse technique et ergonomique lire le livre, disponible en PDF: Mais comment pouvait-on ramer sur les galères du Roi soleil, de MM René BURLET, Jean CARRIÈRE et André ZYSBERG )

imageK


Nous allons essayer de comprendre, ou pas, les conditions de vie des galérien lors de la vogue.
Faisons abstraction des conditions de vie, violence, hygiène, nourriture, dont nous avons eu un aperçu lors des billets précédents, pour nous pencher sur:
L'environnement: le poste de travail.
L'outil: la rame.
Le moteur: le galérien

LE POSTE DE TRAVAI:


Ce qu'on appelle le banc de galère comprend quatre éléments, le banc, la banquette, la pedagne et la contre pedagne.


LE BANC: C'est une robuste traverse de pin de 2,26 m par 16 cm pour une épaisseur de 14 cm. Un rembourrage de tissus et de cuir habille ce madrier pour améliorer le "confort " du rameur
LA BANQUETTE: C'est le sol où reposent les pieds des galériens. Large de 46 cm épaisse de 5 cm et de longueur équivalente au banc.
LA PEDAGNE: bordant l'avant de la banquette, c'est un madrier de pin de 14 cm par 8 cm, c'est l'appui du pied enchaîné.
LA CONTRE PEDAGNE: C'est une pièce de pin d'environ 11 cm par 5 cm fixé au banc précédent.

L'OUTIL:

La rame ( on appelle palamente l'ensemble des rames)
L'aviron d'une galère ordinaire mesure 12 m de long pour un poids de 130 kg ( 14 m pour 160 kg sur une Réale )
Deux à quatre rames sont taillées dans un seul tronc de hêtre.
La partie la plus courte, celle à l'intérieur du bateau mesure 3 mètres et doit être aussi lourde que la partie extérieure.(Une plaque de plomb de 5 kg y est encastrée pour établir l'équipe )
La rame qui a 50 cm de diamètre au niveau des rameurs est amincie à son extrémité pour former le maintenen permettant au VOGUE-AVANT de tenir l'aviron. Les autres rameurs du banc manœuvrent la rame grâce à la manille, une pièce de bois clouée sur celle ci.

image

Rames ( partie intérieure:le biol ) on y voit le maintenen, la manille et les renforts en chêne les galavernes

( pièces de maquette réalisée par: http://b.rimlinger.free.fr/sommaire.htm)

LE MOTEUR:


Intéressons nous maintenant à la composition d'un banc de chiourme.
A la partie la plus centrale se tient le vogue-avant, c'est un galérien de forte composition, souvent un turc. C'est lui qui donne le plus de puissance et commande les autres rameurs du banc.
A côté de lui se tient l'apostis, puis le tiercerol, le quarterol, le quinterol ( le sexterol, et le septerol sur une Réale ou une commandante) Les efforts et les mouvement sont de moins en moins importants, lorsque l'on se rapproche du bord externe de la galère. 

A SUIVRE :COMMENT FONCTIONNNE LE "MOTEUR"?