30 septembre 2015

ARRIVÉE À "BON" PORT.

  "Chargés de fers et de chagrins" ce sont des corps meurtris et couverts de fers qui entrent dans Marseille par la porte d'Aix. Puis ils franchissent la monumentale porte de l'arsenal. Les forçats sont d'abord "exposés" sur une des deux terrasses de l'arsenal où les maîtres des galères viennent apprécier la "bonté" des chaînes. Les prisonniers sont évalués et classés suivant les mêmes critères que les esclaves: bons, beaux, mauvais ou honnête espérance. Ensuite l'écrivain du 5 ème bureau aidé de deux commis et d'un ou deux... [Lire la suite]
Posté par clonilau à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2015

PRISONS ET "GALÈRES".

Aux environ des années 1600-1670 les besoins de pourvoir la chiourme nécessite de plus en plus d'hommes, mais une grande partie est "perdue" car beaucoup de prisonniers faute de nourriture et de soins meurent en grand nombre. Il n'existait alors pas d'administration pénitentiaire. Les geôliers étaient plus des hôteliers que des gardiens, les prisonniers étaient une rente pour eux car tout s'achetait, nourriture, soins, bonne place dans les cachots etc...Seul le "pain du Roy" noir et exécrable est distribué, le reste étant à la charge... [Lire la suite]
Posté par clonilau à 16:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2015

VOYAGES AUX LIMITES DE L'ENFER

La galère est notre maison. Sommes à l'air qu'il pleuve ou neige. Nous n'avons ni drap ni couverture. Dormons à quatre ou cinq dans un banc Qui n'a pas trois pans de large, Et semble tout fait à la mesure D'une caisse pour mettre un mort. II faut que dans cette brancade.* Mangeons et chions tous ensemble. *Brancade : ensemble de galériens enchaînes à un même banc.  Voici le tableau tracé, pour illustrer la suite de mon récit concernant la vie sur, et hors des galères de notre (bon) roi LOUIS le quatorzième.   ... [Lire la suite]
Posté par clonilau à 16:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2015

GALÈRE GALÈRE.

Au fil de l'eau, que c'est agréable, le clapotis de l'eau sur la coque du canoë, le chant des oiseaux, le coup de queue d'un poisson surpris sous les nénuphars et tant d'autre plaisirs simples. On rentre cependant un peu meurtri, surtout à mon âge canonique, par la position assise sur le banc de bois. Les épaules vous font un peu souffrir, mais quels bons moments. Ramer ou pagayer pour le plaisir ou pour le sport, c'est agréable, mais qu'en était-il de ces hommes forcés de ramer aux galères. Me revient à l'esprit la conférence d'un... [Lire la suite]
Posté par clonilau à 08:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]